LA FARCE DE MAITRE PATHELIN

Genre, date, auteur, début

- Cette pièce est une farce anonyme, écrite en Moyen Français en
vers (huit syllabes dans chaque vers - en octosyllabes) pendant la dernière
moitié du XVe siècle, peut-être par un groupe d'étudiants en droit. 
- Deux des personnages principaux sont présentés dans la première scène :
Maître Pathelin, un avocat, et sa femme, Guillemette	     

Questions.

I. Action I, scène I.

1. La première scène dépeint le caractère de Maître Pathelin, et celui de sa femme Guillemette. Quels sont les traits de caractère de Pathelin évidents dans cette scène, et en quoi sont-ils en rapport avec sa profession d'avocat ? Décrivez la personnalité de Guillemette. Remarque préliminaire et précautionnaire : les personnages d'une pièce de théâtre étant imaginaires, en analysant leurs caractères on ne peut découvrir une quelconque « réalité » -- puisque dans la réalité ces personnages n'existent pas ! Il s'agit plutôt de déterminer, grâce à une lecture attentive du dialogue, quels sont les effets que ce dialogue produit (ou pourrait produire) sur le lecteur ou le spectateur. Lorsqu'on détermine les « traits de caractère » d'un personnage, on s'engage dans un travail d'imagination : on répond à la question de savoir comment on décrirait la personnalité d'un individu qui parlait de cette manière, qui prononçait ces paroles. Cependant, les effets produits par le dialogue ne seront évidemment pas identiques pour chaque lecteur ou spectateur. Il reste donc un élément de subjectivité individuelle dans tout portrait pyschologique d'un personnage théâtral. Cela dit, le portrait doit, dans tous ses éléments, être justifié par le seul texte du dialogue. Pathelin est sûr de lui, égoïste, fier. p. 49 : il parle de lui-même « ...il n'y a pas dans la contrée ... de personne plus habile... » Mais il n'est pas savant, instruit : il n'a pas étudié le latin (p. 51), chose essentielle au XVe siècle pour étudier le droit. savant : "learned, scholarly" instruit : "educated" - Pathelin n'est pas honnête ; selon sa femme il est trompeur (p.53). - La pièce est une satire des avocats, et Pathelin est stéréotypé pour faire rire le public. Le dialogue entre Guillemette et Pathelin à la page 53 se réduit à une répétition de deux idées : que Pathelin est un bon avocat, et (selon sa femme) qu'il est trompeur. Les répliques de Guillemette suggèrent l'équation « être avocat = être trompeur, malhonnête), et la profession de Pathlein est ainsi associée à son caractère. -Il est aventurier (quelqu'un qui est prêt à prendre des risques), prêt à « travailler ses méninges » (p. 51) pour se tirer d'affaire. Il peut prendre une décision soudaine et inattendue (par exemple, celle d'aller au marché). se tirer d'affaire: to get (oneself) out of a problem/bad situation - Guillemette, la femme de Pathelin, est acerbe et mécontente. À la page 51 elle se plaint de ce que : « Nous mourons tout bonnement de faim, nos vêtements sont élimés jusqu'à la trame...» - De plus, elle est réprobatrice : elle fait des reproches à son mari. Par exemple : « Alors à quoi bon toute votre science ? » (p. 51). 2. Pourquoi tout d'un coup Pathelin décide-t-il d'aller au marché ? - Pathelin ne veut pas écouter les injures de sa femme, donc il part, en pensant se procurer du drap. Il veut montrer qu'il est habile, malgré le fait qu'il est sans argent. 3. Comment réagit Guillemette à l'annonce de son mari, et pourquoi ? - Elle est étonnée que Pathelin dise qu'il va à la foire. Elle sait qu'il n'a pas d'argent, mais il prétend qu'il va procurer du drap. Elle ne sait pas exactement ce qu'il va faire mais elle est sûre qu'il trompera quelqu'un ! (p. 55) 4) Relevez dans la première scène des indications du mode de vie caractéristique de l'Europer médiévale. a) Les fréquentes allusions à Dieu et aux saints, etc. : Sainte Marie !, Par Notre Dame, Par mon âme, S'il plaît à Dieu, Par Saint Jacques, Par ce Dieu, Par ma foi, Mon Dieu !, Par Saint Jean, Dieu me vienne en aide, Hé Dieu, Plût à Dieu. b) L'indépendance économique de la famille (qui achète de l'étoffe pour fabriquer ses propres vêtements). Explication : L'adjectif « médiéval » correspond au nom « Moyen Âge », qui est un terme (péjoratif ou négatif au XVIe siècle) pour la période entre l'antiquité grecque et romaine, et les temps modernes. Il a duré environ mille ans (500-1500 après J.-Ch.), et on l'appelle le Moyen Âge parce que cette époque se trouvait « au milieu du temps ». Les écrivains, les artistes et les philosophes de la Renaissancce du XVIe siècle prisaient la civilisation de l'antiquité et méprisaient la civilisation de ce millénaire « au milieu ». L'institution dominante de cette civilisation était l'Église. Au Moyen Âge l'unité économique de base était la famille (la famille du paysan, de l'artisan, du commerçant, etc : il n'y avait pas d'usines, d'exploitations agricoles industrielles, de grandes surfaces commerciales,etc.). 5) La technique dramatique : qu'est-ce qui suscite la curiosité du lecteur/spectateur à la fin de la scène ? Pourquoi veut-il continuer à lire ? Le lecteur devient curieux parce qu'il sait que Pathelin va faire quelque chose de malhonnête. Il veut continuer à lire pour découvrir comment Pathelin va se procurer du drap sans avoir de l'argent.